Sophie de Hemptinne

Sophie de Hemptinne


Cela fait des années que j'ai un compte Triodos. Mais ce n'est pas facile d'aborder ce sujet avec l'entourage, l'argent est un sujet tabou !

Cela fait des années que j'ai un compte Triodos. Mais ce n'est pas facile d'aborder ce sujet avec l'entourage, l'argent est un sujet tabou ! C'est pourquoi, en octobre 2008, j'ai participé à une rencontre des Relais de FINANcité...

 

J'avais besoin d'une argumentation solide pour être crédible lors de discussions familiales, notamment. Comme nous devions trouver une autre banque pour la gestion des affaires familiales, j'ai lancé le pavé dans la mare. Ma mère a quand même entendu le message. Elle dit elle-même que le monde va mal, alors je lui réponds qu'il est encore possible d'agir en choisissant dans quoi l'on investit, qu'il vaut mieux investir dans l'éolien que dans l'armement, par exemple ! Qu'elle peut le faire pour ses enfants et ses petits-enfants. La fibre affective est mobilisatrice, mais il faut parfois du temps pour que le déclic se fasse. Ma soeur aussi s'est montrée sensible à mes arguments.

Grâce à votre information, dans une réunion avec une banque d'affaires privée, j'ai pu développer mon point de vue en évoquant le label Ethibel. Du coup, je n'avais pas l'air d'une idiote ! Mes interlocuteurs ont manifesté leur intérêt, eux-mêmes se réfèrent au Forum Ethibel, disent-ils.

Bref, en savoir plus sur les mécanismes financiers éthiques et solidaires peut aider à sensibiliser les gens autour de soi. La crise que nous traversons est une opportunité pour revoir nos valeurs au lieu de s'enfermer dans la peur. M'étant intéressée à la finance éthique bien avant cette crise, j'ai le sentiment de l'avoir devancée et en éprouve une certaine fierté, je l'avoue ! Et voilà qu'à présent, des amis me demandent même conseil !

 

« Retour à la liste des témoignages