Inclusion financière

L'utilisation de services financiers fait de plus en plus partie de la vie normale. Il est dès lors primordial que chacun puisse accéder à ces services financiers.

Toutefois, l'accès aux produits et services financiers n'est pas suffisant en soi : ceux-ci doivent également être « adaptés » au client, c'est-à-dire que leur offre, leur structure et leurs coûts ne doivent pas poser de difficultés d'accès et/ou d'utilisation au client. L'ensemble de ces aspirations est regroupé sous le terme d'inclusion financière.

L'inclusion financière fait référence au processus par lequel une personne peut accéder à et/ou utiliser des services et produits financiers proposés par des prestataires « classiques », adaptés à ses besoins et lui permettant de mener une vie sociale normale dans la société à laquelle elle appartient.

A contrario, on parle d'exclusion financière lorsqu'une personne se trouve dans une situation où il lui est impossible d'accéder à de tels services, ou lorsque les services auxquels elle a accès ne sont pas adaptés à ses besoins, ou pas offerts par des prestataires « classiques ». L'exclusion financière renforce le risque d'exclusion sociale.

                                                   

Chaque année, le Réseau Financité publie un Rapport annuel sur l'inclusion financière. Ce rapport a pour objectif de documenter la situation belge en matière d'inclusion financière, en l'appréhendant sous ses différentes facettes : les nouveaux moyens de paiement, le service bancaire de base, l'assurance, le crédit et l'épargne.

 

             

 

Aller plus loin

Rapport sur l'inclusion financière 2016

Baromètre de l'inclusion financière 2016

Consultez les analyses et études du Réseau Financité sur le sujet

Thématiques liées: 

Apprendre à épargner ?