Positions et mémorandum

56 propositions pour une finance solidaire, proche et adaptée aux citoyens

Depuis plus de 30 ans, Financité plaide pour une finance plus solidaire et plus responsable. Nous pensons qu’il s’agit d’un enjeu essentiel des prochaines élections européennes, fédérales et régionales de mai 2019 et nous demandons dès lors aux principales formations politiques francophones (CdH, DéFI, Ecolo, MR, PP, PS et PTB) de mener une action politique forte à ce sujet.

1. La finance doit être au service de l'intérêt général

La stabilité du système financier n’est pas seulement un enjeu fondamental d’un point de vue économique et social mais aussi démocratique. Cette stabilité, qui est aujourd’hui à  nouveau mise en doute par les observateurs les plus avertis, de même que la nécessité de réorienter les flux de capitaux vers des investissements qui permettent à l’humanité de répondre aux enjeux sociétaux de l’heure, tels que le réchauffement climatique, impliquent de réguler en profondeur le système financier mais aussi de soutenir les acteurs et les produits financiers structurellement responsables et solidaires. L’ampleur et l’urgence de ces enjeux impliquent des réponses qui soient non seulement radicales, c’est-à-dire qui visent à agir sur la cause profonde des effets qu’on veut modifier, mais aussi prises sans retard.

2. La finance doit être au service de tous

En dépit de la reconnaissance de l’importance de l’inclusion financière dans la lutte contre la pauvreté et pour l’émancipation sociale, elle est insuffisamment prise en compte dans les politiques publiques. Si l’inclusion financière doit être renforcée, tant en Belgique qu’au niveau européen, elle ne peut se concevoir sans un partage plus équitable des richesses produites dans notre pays et sans une augmentation du niveau de revenus des plus faibles.

3. La finance doit être proche des gens

La finance de proximité qui nourrit et soutient l’émancipation et l’action du citoyen dans la société en privilégiant sa participation active remplit une fonction éducative fondamentale. Elle permet aussi de favoriser la création de réseaux d’échanges locaux, de resserrer les liens entre producteurs et consommateurs et de soutenir financièrement les initiatives au niveau local. Centrée sur le rôle de la finance dans le cadre de la vie économique et sociale locale, les fonctions auxquelles elle doit répondre à ce niveau peuvent justifier des mécanismes originaux de nature, par exemple, à stimuler le développement des échanges locaux.

 Memorandum 2019

Les réponses des partis à notre memorandum

Séparer banque de dépôt et banque d'investissement

Plafonner l'effet de levier des banques

Financer prioritairement les activités qui présentent une plus-value sociale et environnementale en créant un fonds de compensation financière

Contribuer à la justice fiscale en réalisant l'ensemble des recommandations adoptées suite à la Commission d'enquête sur la fraude fiscale

Activer un pôle bancaire public

Le droit à un logement décent : renforcer le marché locatif

Le financement local et solidaire