Protection des données

Notre politique de confidentialité

 

 

Nous n’avons pas attendu le RGPD pour nous préoccuper de confidentialité

  • Nous travaillons avec des listes “opt-in” depuis longtemps. C’est à dire que nous sollicitons l’autorisation de l’internaute avant de lui envoyer une newsletter.

  • Toutes nos newsletters ont une option “opt-out” depuis longtemps, à savoir la possibilité de se désinscrire.

Deux personnes sont responsables de notre politique de confidentialité :

  • Jean-Denis Kestermans et Valéry Paternotte
  • Nous avons créé une adresse spécifique où tout un chacun peut demander des renseignements plus précis sur les données que nous possédons ou à ce que l’on les rectifie ou les efface. Il s’agit de data@financite.be. Sachant que info@financite.be ou l’adresse mail des responsables fera également l’affaire.

Pour chaque donnée dont nous disposons (potentiellement : nom, prénom, n° de registre national, adresse mail, n° de TVA…), nous nous sommes demandés  en quoi il était légitime et strictement nécessaire de traiter ces données et quelle base légale nous pouvions invoquer pour ce faire.

Les principales bases légales étant :

  • Les données nécessaires à l’exécution d’un contrat : ex. utilisation de l’adresse pour envoyer le Financité magazine à nos abonné.es. Toute personne demandant à faire partie du collège de membres citoyens de Financité et donnant instruction à sa banque d’effectuer un ordre permanent au bénéfice de Financité fournit par la même occasion une base légale à Financité pour utiliser son adresse postale pour l’envoi des publications auxquelles donne droit le statut de membre 

  • L’obligation légale : Financité est, par exemple, tenu de répertorier le registre national des donateurs.

  • Le consentement : on demande, par exemple, via un formulaire signé, aux participant.es à nos animations s’ils.elles souhaitent recevoir la newsletter. Pour que le consentement soit bien explicite et informé, nous mentionnons par exemple qu’ils recevront un courriel par mois sur le thème de l’investissement solidaire et responsable et que chaque message comportera la possibilité de se désinscrire en 2 clics.

 

  • L’intérêt légitime de l’organisation. Le RGPD prévoit la possibilité d’invoquer l’intérêt légitime. Ce principe vise à responsabiliser chaque organisation à l’utilisation des données personnelles et inverse la charge de la preuve : c’est à l’organisation de prouver qu’elle a utilisé les données à des fins légitimes et avec prudence et proportionnalité. Financité a le moins possible recours à cette base légale mais pourrait, par exemple, prendre la liberté d’envoyer une nouvelle offre d’emploi à des candidat.es n’ayant finalement pas été retenu.es à la précédente sélection, sur cette base.

 

Les données collectées et traitées le sont en prenant toutes les dispositions de sécurité disponibles à un coût raisonnable.

 

Ces informations ne sont cédées à aucune autre organisation ou société.

 

Apprendre à épargner ?