Témoignages: Développement durable

La finance est au service de qui ?

 

 

 

"La finance et tout le système qu'elle fait fonctionner comme outil du capitalisme néo-libéral contribue au réchauffement climatique. L'impossibilité de voter par nos "décideurs" un accord juridiquement contraignant , mais aussi un fond vert pour le climat démontre que ce système n'a aucune vision à long terme. Il implosera avec toutes les conséquences collatérales sur l'homme et l'environnement et leurs futurs interconnectés." Claude, 13 mars 2015

La finance condamne-t-elle la société à des visions purement court-termistes ?

Quel est votre avis ? Réagissez !

La finance est-elle la force motrice derrière l'augmentation des inégalités dans le monde?

Quel est votre avis ? Réagissez !

Les banques et la finance en général devraient être au service des citoyens. Comme on a pu le voir dans l'émission "cash investigation" la plupart des sociétés pensent surtout à gaver leurs actionnaires de dividendes, quitte à mettre en péril l'avenir de la société à cause du non investissement. La finance est coupée complètement des citoyens, il est temps d'en finir avec ces pratiques scandaleuses qui ne profitent qu'à une minorité de spéculateurs avides. Certaines banques comme le Crédit Coopératif, la NEF, ou les micro banques ont un comportement beaucoup plus soucieux des règles morales élémentaires, c'est vers cet ordre moral qu'il faut oeuvrer ...
Réponse: Non Mr. Achard vous vous trompé, les banques sont des sociétés commerciales elles doivent générer du bénéfices comme toutes autres sociétés. Sans actionnaires il n'y a pas de société. Il ne faut pas réver, Si le crédit Coopératif et la NEF ou les licros banques sont mieux libre aux citoyens de transférer leurs comptes. Pas de néni oui oui dans la finance les affaires sont les affaires, basta pour le reste.
 
 
Réponse: Ce commentaire cynique ne peut venir que d'un actionnaire de banque !! Bien sûr que non, il n'est pas "juste normal" que ce soit comme ça ! il faut se souvenir de pourquoi les banques ont été inventées : dans un esprit de coopération entre gens qui avaient besoin de s'entraider pour payer leurs frais, pour pouvoir acquérir un outil de travail et travailler. Et bien sûr que ça a fonctionné à la satisfaction mutuelle ! Mais c'était une époque où on gagnait de l'argent en travaillant et pas en spéculant. Mr. Smart semble d'avis qu'il est normal que l'argent se gagne virtuellement et qu'il faut que ça continue. Un fonctionnement n'est bon et ne peut durer que s'il est profitable à tout le monde ou au moins au plus grand nombre. Ce n'est pas être communiste de dire ça, c'est être clairvoyant et voir à long terme. La réflexion simpliste de Mr. Smart nous fait retourner au règne animal où il est juste normal que les plus forts mangent les plus faibles et le plus gros mangent les plus petits. Je suis admiratif de cette intelligence sans faille !
"A mon avis la finance n'est pas au service de la société mais seulement au service de quelques uns qui petit à petit prennent le pouvoir en imposant leurs politiques qui est d'amasser, d'amasser des sous mais surtout du pouvoir. La finance ce n'est pas l'économie réelle qui elle, si elle se met au service du citoyen peut offrir une société alternative basée sur autre chose que l'amoncellement de biens et l'écrasement des peuples"  
 
La finance ici et ailleurs n'est plus au service des clients, mais surtout au service de leur entreprise commerciale; Sauf pour quelques rares banques (TRIODOS, ...) le but principal est gagner un max d'argent au détriments des clients, sans éthique ni solidarité pour les moins favorisés d'entre nous, ni pour le Futur et la Vivabilité sur cette Planète.
La finance est au service de la société tant qu'elle reste un moyen, un intermédiaire pour faciliter certains échanges. Lorsqu'elle devient un but (amasser le maximum d'argent pour soi), elle n'est plus au service de la société. Actuellement, ses dérives (spéculation, produits dérivés, paradis fiscaux, secret bancaire, intérêts notionnels, privatisation des prêts publics, sauvetages bancaires sans contrôles, agences de notation,…) nuisent ouvertement à la société. Non seulement elles ne visent pas le bien de la société mais la détruise par la privatisation des bénéfices et la socialisation des pertes.
 

C'est quoi la "finance" selon vous? Qui sont les "profiteurs du système"?

Quel est votre avis ? Réagissez !

La finance est-elle au service de la société ? Eh bien , elle devrait. "la finance" en général, c'est bien vague. Il est clair que les grosses banques actuelles, et la bourse, le trading, et toutes autres dérives dont nous ne connaissons même pas l'existence en tant que citoyen ordinaire, ne sont plus au service de la société. Mais il ne faut pas désespérer, la conscience revient doucement, des actions et projets ont lieu un peu partout : monnaies alternatives, crypto-monnaies, micros-crédits, etc, les projets alternatifs éclosent un peu partout et ramènent l'espoir. C'est comme pour tout, c'est l'appât excessif du gain qui a tué un système pourtant bien pensé au départ. Même si ça n'a rien à voir, j'ajoute que certains qui profitent des allocations sociales exagérément (travailler au noir en touchant du chômage, ou "être sur la mutuelle" et travailler au noir, bref), ces gens ne sont pas non plus au service de la société ! Il y a à tous niveau des profiteurs, il ne faut pas en voir "qu'aux riches". Si tout le monde, à tous niveaux, cherchait à créer quelque chose, au lieu de "jouer" avec la finance, cela fonctionnerait mieux.
A partir du concept que la Finance est au service du Capitalisme (et donc des profits immédiats pour les actionnaires de sociétés), du moins dans nos sociétés occidentales, elle n'est évidemment pas au service du bonheur de l'humanité, qui concerne les relations humaines, le social, la qualité de la vie, la santé, l'environnement... La toute grande majorité de la population est implicitement d'accord avec cette complicité Finance-Capitalisme et a peur d'ouvrir les yeux sur cette dualité, par manque de courage pour affronter les véritables enjeux de l'avenir de l'humanité. Comme ce sont nos hommes politiques qui représentent cette majorité de la population et qui élaborent les lois, notamment qui touchent à la finance, l'avenir de l'humanité me semble plutôt sombre malheureusement. Seules quelques petites institutions financières, très minoritaires dans le monde financier, présentent une politique de développement durable vis-à-vis de la société humaine. Les personnes conscientes des enjeux futurs peuvent les utiliser.

Faut-il réduire la taille des institutions financières? Les banques d'aujourd'hui sont-elles simplement trop grandes pour pouvoir être au bien-être de notre société?

Quel est votre avis ? Réagissez !

Les banques sont-elles là pour répondre à des enjeux sociétaux?

Quel est votre avis ? Réagissez !

De toute évidence, non la finance n'est pas au service de la société! Sommes-nous amnésiques? Que s'est-il passé il y a quelques années? Les banques ont dérapé mais sous prétexte qu'elles étaient nécessaires au bon fonctionnement de notre économie, on les a renflouées plus qu'un peu! Les besoins de l'être humain sont censés être au centre de l'économie nous disent de concert les économistes néoclassiques, mais l'argent facile, plus qu'un moyen est une fin en soi et les plus grands défenseurs de la finance sont dans le gouvernement belge actuel, totalement dévoués à la NVA et son porte-parole francophone, Charles Michel Cela fait plus de trente ans, soit depuis le début des années 80 que la spéculation bancaire s'est totalement émancipé du rôle premier d'une banque ...
La finance n'est bien entendu visiblement pas au service de l'intérêt commun. Elle est dévoyée par la rapacité de ceux de nos semblables qui ont besoin d'amasser pour se donner l'illusion d'exister. Nous sommes toujours dans ce cadre matérialiste qui, du reste, est conforté par les gouvernements court-termistes que la majorité d'entre nous élit. Même les limites d'approvisionnement de notre planète ne suffisent pas à raisonner cette majorité. La priorité d'investissement durable se trouve dans l'éducation dès le plus jeune âge à la capacité d'apprécier la qualité, le beau, le bon, l'échange et le partage plutôt que la quantité qui remplit, encombre, alourdit puis assoupit. L'humain est au seuil de la prochaine marche de son évolution, celle d'une certaine maturité, mais beaucoup de résistances à travers la planète refusent que cette marche soit franchie.
 
 
Comme l'a très justement écrit Susan George, la finance DOIT être au service des citoyens du monde et non l'inverse comme c'est le cas actuellement. Elle explique cela en pregnant une sphère : la partie extérieure c'est-à-dire la plus importance doit être la planète car sans elle il nous est évidemment impossible de vivre. En 2ème ligne, vient l'humain. En 3ème ligne, l'économie et enfin en tout petit au milieu la finance, juste pour SERVIR tout le reste. De manière très insidieuse, cette finance nous a rendus esclaves de l'argent au detriment des valeurs morales indispensables à l'harmonie entre humains. D'ailleurs, à ce rythme là, l'humanité coure à sa perte emportant peut-être avec elle une partie de notre espace de vie. Mais je pense aussi que ce ne sont plus nos gouvernements qui décident des lois et de la protection de nos droits. Ceux qui détiennent le pouvoir sont les personnes cachées derrière des montages outrageusement capitalistes ( sociétés "écran" ) et qui ont acquis tous les droits au travers de lois faites pour eux et donc pour l'ARGENT ROI et au détriment de notre bien-être. Le débat n'est pas clos mais il y a tellement de choses à dire ... Merci de m'avoir donné l'opportunité de m'exprimer sur un sujet qui me tient tellement à Coeur !
Non, la finance n'est certainement pas au service de la société. Elle a sa propre logique de profit qui va à l'encontre de l'intérêt de la majorité des citoyens... et y en a marre ! La finance a pris une telle ampleur qu'elle domine le paysage économique et ce n'est pas avec des comportements psychopathes de joueur de casino qu'on gère une société. Il va falloir mettre de l'ordre sinon les citoyens vont s'en occuper à leur manière.
 
 
La finance est a SON service, non au service de ses clients, j'ai bien dit "clients", il serait peut être bon de ne pas l'oublier ! Tant que tout restera au mains de le finance, rien ne fonctionnera jamais plus, ni industrie, ni commerce !!!!!!!!!!!!!!!!
Non, elle est au service d'elle-même. Elle détruit bien plus qu'elle ne crée.
 
 
Non,la finance n'est PLUS au service de sa clientèle mais exclusivement à celui de ses ACTIONNAIRES! Pourtant elle devrait l'être dans un but de relancer l'économie , ce qu'elle omet de faire compte tenu de la faible rémunération qu'elle octroie à ses épargnants et des taux usuriers pratiqués pour les opérations de crédit,une situation qui va encore perdurer un bon moment et en tout cas aussi longtemps que les financiers pourront "s'abreuver" auprès de la BCE à des taux proche du zéro %!Dans un tel contexte,il est clair que l'épargne n'intéresse plus les organismes financiers,sauf pour la convertir en placements boursiers à risque pour le client mais follement rémunérateur pour le banquier !
La finance a sa propre éthique mais avec bien peu de morale. Elle ne veille pas au bien de sa clientèle. Ceci n'exclut pas la gentillesse et la convivialité que l'on peut parfois y trouver. Les grands capitaux sont en possession de bien peu de personnes qui évitent toute participation du vulgus populi. Les politiques ne mettent rien en place qui puisse autoriser à une plus grande équité. Que faudra-t-il en penser? Que faire ? Il me semble que des banques à inention plus valables méritent une plus grande attention. Je pense particulièrement à NEW BE. Mais les laissera-t-on s'installer? En tout cas, Merci d'avoir investiguer dans ce site qui recoltera son succès, je l'espère mais permettrait aussi , tel un " syndicat" de fournir une influence sur la puissance de l'argent.
 
 
La finance est au service de l'argent. C'est l'argent pour l'argent; peu importe la société.
Comme souvent, tout n'est ni tout blanc ni tout noir. La finance crée de l'argent basé sur de la dette (alors que la création d'argent devrait être basée sur de la production et une véritable croissance), c'est construire un empire sur un banc de sable. Alors oui, ça sert la société puisque ça lui permet de grandir très vite en terme de technologie, de santé, de confort... Mais de l'autre côté, les fondations sont fragiles et le système est maintenant à bout de souffle. Avez-vous déjà acheté une jolie plante en jardinerie qui une fois chez vous dépérit très rapidement? C'est qu'elle a été boostée artificiellement et qu'elle a grandi trop vite. Notre société est comme cette plante, pour l'instant nous sommes toujours en jardinerie, mais dans combien de temps arrivera la prochaine crise catastrophique?
 

Comment faire pour que les profits servent à la société?

Quel est votre avis ? Réagissez !

La finance nuit à la société car elle est beaucoup trop libéralisée et au service des gros lobbys. L'argent investit par les banques l'est encore trop souvent dans des causes n'ayant aucune éthique (armes, dictatures, ...). Les banques n'aident que les personnes qui ont le plus d'argent (octroi de crédit, optimiser la situation fiscale,...) alors qu'elles devraient justement utiliser les fonds dont elles disposent dans des projets éthiques, durables,... Le plus gros problème est évidemment le manque de réglementation adéquate pour forcer ces dernières à changer leurs comportements, les loups ne se mangent pas entre eux... Eu égard aux bénéfices qu'elles encaissent, les impôts qu'elles paient sont aussi largement insuffisant, surtout au regard des aides dont elles ont bénéficiés lors de la crise de 2008. Mais la finance évoque aussi, bien évidemment, les spéculateurs, les traders, dont le but est de faire le plus d'argent possible sans se préoccuper des conséquences humaines derrière leurs actes. Il suffit de constater le fossé, je dirai même le gouffre, qui se creuse entre les riches et les pauvres pour se convaincre des problèmes liés à la finance...
La finance n'a aucune règle morale. Elle ne participe absolument pas au développement des sociétés. La détention des fonds mondiaux est entre les mains d'une très faible minorité qui bloque parfaitement les tentatives de faire participer de façon honnête l'ensemble des populations à la croissance. Les politiques ne mettent pas en place les mesures qui permettraient une plus grande équité dans le partage des ressources. Les banquiers ont encore de beaux jours devant eux !

La finance doit-elle être morale? C'est quoi la moralité (ou la non moralité) de la finance?

Quel est votre avis ? Réagissez !