Le logement : un droit ! ET alors ... tu dors où ce soir ?

22/10/2021 (h)
09:30
12:00
Ancienne caserne des pompiers, Bvd du Chateau 19 (1er étage) 7800 Ath
Conférence gesticulée

Tu dors où ce soir ... le seul spectacle qui parle de toiT

Cette conférence gesticulée retrace une tranche de vie tout en posant nombreuses questions qui chamboulent notre vision de ce que devrait être un logement. Le droit au logement ne va-t-il pas de paire avec le droit à habiter quelque part et pas juste s’abriter ? Pourquoi tout le monde trouve normal qu’il faille payer pour dormir. Et vous d’ailleurs, combien dépensez-vous pour dormir?

Petit à petit durant durant la représentation, on parle crédit hypothécaire, conflit entre Nomades et sédentaires, lutte de places, urbanisme (ou plutôt bruxellisation), plan d’assainissement du territoire, et de la réalité complexe des résident·e·s permanent·e·s des camping… C’est grave mais on se marre bien vous allez voir !

La conférence gesticulée « Tu dors où ce soir » sera suivie d’un débat donnant la parole aux « simples » locataires et aux travailleur·euse·s sociaux·ales. Après la crise du Covid, après les inondations, quelles sont les pistes pour trouver les moyens d’appliquer ce droit au logement ?

L’auteur et interprète : Thierry Wenes

Depuis 5 ans maintenant, Thierry Wenes est animateur au centre culturel de Fosses-la-ville et son travail l’entraîne à travailler avec les résident·e·s permanent·e·s qui habitent au camping du val Treko. Son expérience de terrain, et ses 34 déménagements personnels ont généré en lui le désir de jouer les lanceurs d’alertes en ce qui concerne la situation des plus démuni·e·s, qui se retrouvent, souvent, privé·e·s de droit et … de parole.

C’est ainsi qu’est née la conférence gesticulée « tu dors où ce soir ? »

En pratique

Mais qu’est-ce qu’une conférence gesticulée selon Thierry ?

C’est avant tout un spectacle, une création, mais aussi un outil de réflexion. Les conférences gesticulées, sont largement influencées par les principes d’éducation permanente, ou de l’éducation populaire en France. Elles mélangent les « savoirs froids » issus des livres, des essais ou des théories et les « savoirs chauds » que nous avons tou·te·s acquis par nos parcours personnels. Elles entraînent le public dans la critique, la réflexion et se défendent bien d’être moralistes. En pratique cela donne un spectacle hétéroclite qui mêle slam, les fables de la fontaine, le romancier Jack London, l’historien Yuval Noah Harari, mon expérience personnelle et l’humour du dessinateur Claude Serre pour brosser un portrait décalé qui fait l’état des lieux du droit au logement en Belgique, aujourd’hui au 3° Millénaire.

Mots-clés liés: 

Thématiques liées: 

Lieux liés: 

Inscrivez-vous !

Pour participer à cet événement, veuillez complétez le formulaire ci-dessous.
Les champs marqués d'une étoile * sont obligatoires.

L'adresse courriel associée à cette inscription.
CAPTCHA
Merci de cocher la case "Je ne suis pas un robot". Ceci nous aide à éviter le courrier indésirable.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.