En Belgique, l’investissement «durable» pèse 15% du marché

08/11/2019 (h)

Auteur(s): 

Le Soir

La part de marché des fonds « socialement responsables » a été multipliée par deux sur trois ans. Mais pour le particulier, il est encore compliqué de faire le tri au sein d’une offre trop éparse.

(...) Pour Financité, qui a débuté son « screening » des fonds ISR bien avant que le segment ait autant le vent en poupe, l’initiative est toujours bonne à prendre mais bien loin d’être suffisante. « Si le label et la plateforme qui l’accompagnent ont le mérite d’apporter plus de transparence sur la composition du produit financier, ils ne garantissent pas la qualité “durable” du fonds et laissent aux consommateurs la charge de vérifier ce qu’il contient réellement », précise l’association qui lutte pour un monde financier plus propre. Financité estime notamment que les thématiques balayées par la norme Febelfin ne sont pas assez nombreuses. « La production de pesticides, les OGM, la déforestation, l’incinération des déchets… ne sont, par exemple, par repris dans la méthodologie de la fédération. »