Le parlement européen vote une loi pour plus de transparence financière

15/03/2017 (h)

Auteur(s): 

Réseau Financité, (ex- Réseau Financement Alternatif)

Le Parlement européen votait aujourd'hui une loi concernant des règles qui rendront les entreprises plus responsables envers leurs actionnaires, ce qui représente un pas de plus vers un système financier plus responsable et plus durable, selon les Amis de la Terre Europe, ShareAction et WWF Europe.

La directive sur les droits des actionnaires vise à remédier au manque de transparence entre les entreprises et les actionnaires - un obstacle significatif à la remise en question des pratiques commerciales et des pratiques d'investissement non viables.

« Il est normal que les actionnaires jouent un rôle de contrôle des entreprises, en particulier à propos des questions environnementales, sociales et de gouvernance. Les mesures de la directive sont une étape vers un système dans lequel les actionnaires ne sont plus des «propriétaires absents» » a déclaré Bethan Livesey, directeur de la politique et de la recherche chez ShareAction , «c'est cette approche qui a contribué à une logique court-termiste et des crises économiques. »

Les organisations se félicitent des éléments de la directive qui améliorent la transparence autour des actionnaires et assure le suivi des entreprises quant aux impacts sociaux et environnementaux et à la gouvernance d'entreprise.

Cependant, un mécanisme de «comply or explain» manque d'ambition afin de provoquer un réel changement de comportement chez les investisseurs institutionnels.

«Les investisseurs institutionnels doivent être tenus de divulguer leurs politiques pour la réduction des impacts environnementaux et sociaux de leurs investissements. Par exemple, les fonds de pension néerlandais APG et PGGM doivent divulguer leur politique en ce qui concerne leurs investissements controversés dans la société d'huile de palme Wilmar » estime quant à elle Anne van Schaik, en charge de la responsabilité sociale des entreprises pour les Amis de la Terre Europe.

Sébastien Godinot du WWF European Policy Office a, lui, déclaré que « cette directive est une victoire pour la transparence: les investisseurs afficheront publiquement dans quelles entreprises ils investissent et comment ils votent au sein de leurs assemblées générales. Une information essentielle pour surveiller la cohérence des engagements des investisseurs en termes de développement durable. »

Mots-clés liés: 

Thématiques liées: 

Lieux liés: