Promouvoir des instruments de financement solidaire dans l’entrepreneuriat social

20/08/2015 (h)

Auteur(s): 

Réseau Financité, (ex- Réseau Financement Alternatif)

Fin Janvier 2015, Financité clôturait un projet pilote d'un an intitulé « Établissement et promotion des instruments de financement direct dans l’entrepreneuriat social », cofinancé par la Loterie Nationale et la Commission Européenne et mené en partenariat avec Febecoop et SAW-B. Sur base d’une analyse très complète des besoins de financement des entreprises sociales et de l’offre accessible, sur base également d’une évaluation de faisabilité (tendances actuelles, existences de mécanismes méconnus et pourtant adaptés), ce projet pilote a été conçu pour informer, former et mobiliser les investisseurs potentiels et les (jeunes) entreprises sociales afin de mettre en place des instruments financiers éprouvés, adaptés et fiables en vue d’accroître de manière significative l’investissement direct dans le secteur de l’économie sociale.

En une année, ce projet a abouti aux réalisations suivantes :

  • Étude d'évaluation des besoins des coopératives et asbl concernant l'investissement direct
  • Élaboration d'un guide pratique sur les outils d'investissement direct à destination des entreprises sociales en français et néerlandais
  • Élaboration d'un guide pratique et d'un film sur l'investissement direct à destination des investisseurs citoyens
  • 10 séances d'information a destination des (jeunes) entrepreneurs de l'économie sociale en recherche de financement : 101 participants de 84 entreprises
  • Conseil et soutien technique offert à 17 entreprises sociales, 10 entreprises conseillées vont créer un outil d'investissement direct en 2015.
  • Création d'une plateforme internet qui recense 27 entreprises sociales qui font appel à l’investissement direct
  • Création du Label Financité, qui met en évidence les caractéristiques et la plus-value extrafinancière des produits d'investissement offerts par les entreprises sociales.
  • Rencontre avec le Conseil national de la Coopération (CNC) et la Financial Service Market Authority (FSMA) en vue de préciser la portée et l'interprétation de la nouvelle loi « prospectus ».