Des micro-crédits pour aider les réfugiés politiques à se loger

Ce document est disponible dans notre centre de documentation (référence AR-NONS2007-2)
12/2007
Aucun vote pour le moment

Auteur(s): 

Type de document: 

Des micro-crédits pour aider les réfugiés politiques à se loger

La préfecture d'Ille-et-Vilaine, la Caisse des dépôts et le Pact-Arim 35 ont annoncé, lundi 17 décembre, l'expérimentation dans le département d'un micro-crédit social destiné aux bénéficiaires du statut de réfugié politique afin de les aider à se loger.

Cette aide doit "financer le montant d'une caution, l'avance de loyers ou l'achat d'électroménager" afin de reloger les réfugiés dans le parc social ou privé "dans des délais courts", indiquent les trois partenaires de cette action dans un communiqué commun.
Le dispositif, présenté comme une "première au plan national", a pour objectif d'"accélérer l'entrée dans le logement du parc social ou privé et de libérer des places dans les centres d'accueil des demandeurs d'asile (CADA)", précise le communiqué.
En effet, en Bretagne comme ailleurs, les réfugiés, une fois leur statut enfin reconnu, restent dans ces centres, réservés aux demandeurs d'asile. Le délai moyen d'attente entre l'obtention du statut et la sortie du CADA est de près d'un an, ajoutent les partenaires.
Le Pact-Arim d'Ille-et-Vilaine va faciliter l'accès au crédit bancaire en instruisant 40 dossiers de prêts à taux faibles et d'un montant compris entre 500 et 3 000 euros pour ces personnes exclues des réseaux bancaires traditionnels. Un accompagnement social et budgétaire personnalisé leur sera aussi proposé.
Les prêts pourront être consentis et garantis par le fonds de cohésion sociale, géré par la Caisse des dépôts.

Infos complémentaires

Lieux: 

Type de support: 

Langue: 

Français