Guide de l'investisseur éthique

05/06/2018
Average: 3.3 (3 votes)
Les questions à se poser pour investir éthique

Auteur(s): 

Editeur: 

Réseau Financité

Type de document: 


Différence entre ISR, durable, éthique, socialement responsable... ?

Aucune ! Ce sont autant de termes qu'utilisent les promoteurs de produits financiers pour indiquer que le produit qu'ils commercialisent tient compte de critères sociaux, environnementaux et de bonne gouvernance dans leur politique de sélection. Par contre, cela ne dit rien quant à la qualité extrafinancière de ces produits (quels critères ? quelle méthode ?...). En d'autres termes, il peut y avoir une grande différence de qualité entre deux produits qualifiés d'« éthiques ».

Comment peut-on juger le caractère « éthique » d'un produit, sachant que les opinions peuvent diverger fortement sur ce qui est éthique ou ce qui ne l'est pas ?

Lorsque le Réseau Financité évalue la qualité extrafinancière des produits socialement responsables, la première étape de l'évaluation consiste à construire une liste noire des entreprises dont les activités vont à l'encontre de critères environnementaux, sociaux ou encore de bonne gouvernance. Ainsi, le Réseau Financité se base sur les consensus adoptés par la société belge à propos de questions telles que, par exemple, l'interdiction du travail des enfants. Ces consensus sont reflétés par les engagements internationaux que le Parlement belge a ratifiés sur ces questions.

Les entreprises et/ou les États sont donc repris sur la liste noire lorsqu'ils violent les principes contenus dans des conventions internationales ratifiées par la Belgique dans les domaines du droit humanitaire, des droits sociaux, des droits civils, de l'environnement et de la gouvernance.

Pourquoi investir de manière socialement responsable ?

Investir dans des produits ISR, signifie que vous investissez dans des entreprises et des États qui sont notés positivement au niveau environnemental, social ou de leur gouvernance. En d'autres termes, en investissant dans des produits ISR, vous tenez compte du rendement financier, mais également du rendement social et environnemental de l'activité que vous financez. La question de savoir si agir de la sorte « change vraiment quelque chose », n'a pas de réponse immédiate. Mais ce qui est certain, c'est qu'en plaçant ou en prêtant votre argent à une entreprise donnée, vous lui fournissez les moyens financiers de développer ses activités. Dès lors, quel choix ferez-vous entre, à rendement égal, – pour le présenter de manière caricaturale – une entreprise qui a mis en place un système de gestion de ses risques environnementaux et une autre, qui fabrique des bombes incendiaires au phosphore blanc ?

Faut-il avoir de l'argent pour investir de manière socialement responsable ?

La phrase que l'on entend le plus souvent, c'est « De toute façon, je n'ai pas d'argent à investir ». C'est souvent parce que l'on imagine qu'investir ISR signifie « placer son argent en Bourse ». Pourtant, faire un placement durable peut prendre différentes formes : placer son argent sur un compte d'épargne éthique, acheter des parts d'une coopérative agréée et/ou à finalité sociale, investir dans des obligations d'ASBL... À titre d'exemple, une part de coopérateur chez Alterfin (coopérative agréée qui octroie des microcrédits dans le Sud) coûte 62,5 € et rapportait un dividende de 1 % en 2017. D'autres produits ne rapportent parfois pas de dividende ou ne rapportent qu'un dividende très faible mais si vous faites la comparaison avec ce que vous rapporte votre compte d'épargne actuel, vous verrez qu'il est parfois intéressant de privilégier un placement à forte plus-value sociale.

Un produit ISR est-il moins rentable qu'un produit classique ?

Dans les esprits, l'investissement socialement responsable est souvent associé à une rentabilité moindre que les produits classiques. En réalité, les études scientifiques sur le sujet ont obtenu des résultats souvent contradictoires. Au final, rien ne semble indiquer que les fonds socialement responsables soient moins performants financièrement que les fonds traditionnels.

Les produits ISR nécessitent un suivi et une analyse plus poussée que les autres produits. Cela engendre un coût supplémentaire pour les gestionnaires d'actifs, qui est susceptible d'être répercuté sur les clients à travers les frais de gestion. Toutefois, certaines banques estiment que ces coûts ne sont pas à charge du client et que c'est à la banque dans son ensemble de les couvrir. Il conviendra donc aux investisseurs de comparer les différents frais de gestion avant de prendre une décision d'investissement.

« J'ai seulement un compte d'épargne, que puis-je faire ? »

Il existe trois comptes d'épargne éthiques sur le marché belge :

  • les comptes d'épargne de la banque Triodos. Ils réinvestissent dans des projets sélectionnés sur la base de critères sociaux, environnementaux et de bonne gouvernance.
  • le compte d'épargne SpaarPlus Rekening de VDK Spaarbank investit également suivant des critères durables et verse une commission à des ONG partenaires.
  • les comptes d’épargne Evi dont la maison-mère Van Lanschot Bankiers applique une politique en matière de responsabilité sociétale.

« Je veux bien donner à mon argent une utilité sociale mais finalement, que dois-je faire ? »

Tout d'abord, vous devez choisir le type de produit dans lequel vous voulez investir :

  • compte d'épargne. Votre argent est disponible à tout moment. Seules trois banques (Banque Triodos, VDK Spaarbank et Evi) en proposent en 2017.
  • fonds de placement. En fonction des produits, le capital investi est garanti ou pas. Pratiquement toutes les banques commercialisent des fonds durables.
  • produit d'investissement solidaire (tel que les parts sociales d'une coopérative ou des obligations d’ASBL). Votre épargne est moins liquide. Si la coopérative est agréée, le dividende annuel peut varier entre 0 et maximum 6 %. Si c’est une émission obligataire, le taux d’intérêt est spécifié dans la note aux obligataires. Vous devez directement vous adresser à l’entité qui fait de l'appel public à l'épargne pour financer ses activités. Vous savez exactement à quoi servira votre argent.

« Je souhaite investir de manière socialement responsable. Quelles questions poser à mon banquier ? »

À côté des comptes d'épargne éthiques, pratiquement toutes les banques belges proposent des fonds de placement ISR. Outre les questions liées directement au rendement financier du produit, demandez à votre banquier qu'il vous explique la politique de placement ISR du produit. Y a-t-il des critères d'exclusion (des secteurs, des activités dans lequel le produit n'investit pas), en fonction de quels critères sont sélectionnés les entreprises et les États dans lesquels le produit investit, suivant quelle méthodologie ?... La transparence avec laquelle sont traitées ces informations est un élément important. Votre banquier doit pouvoir vous communiquer les caractéristiques du produit dans lequel vous voulez placer votre argent.

Aussi, information importante, deux fois par an, les gestionnaires de fonds (plus précisément les organismes de placement collectif ou OPC) doivent dans leur rapport semestriel accessible publiquement faire un relevé détaillé de leur portefeuille-titre. Vous pouvez donc trouver exactement dans quoi (entreprise ou Etat) investit un fonds à deux moments de l’année.

Selon le Réseau Financité, la qualité moyenne des fonds ISR est très basse. Cela vaut-il encore la peine d'investir dans ces produits ?

Bien que notre exigence de qualité soit grande, il convient de garder à l'esprit que tout produit dont la note est supérieure à 0 peut être considéré comme une amélioration par rapport à un produit classique, en ce qui concerne la qualité extrafinancière de ces produits tout du moins.

Par ailleurs, il vous est également possible d'investir directement dans des produits d'investissement solidaire tels que des parts d'une coopérative ou des obligations d'ASBL. Vous saurez alors avec certitude dans quelle entreprise vous placez votre argent. Financité, avec son homologue côté flamand FairFin, certifie d’ailleurs des produits financiers sur cinq critères, dont l’utilité sociétale des activités et la transparence. N’hésitez pas à consulter le site : www.labelfinancite.be.

Quelle est la meilleure banque en matière d'investissement socialement responsable ?

Les banques proposent divers produits financiers ISR. La qualité éthique varie fortement d'un produit à l'autre. Le présent rapport n'étudie pas la responsabilité sociale des banques (comment se comportent-elles de manière générale, comment appliquent-elles leur responsabilité par rapport à la société ?) mais la qualité des fonds et des comptes eux-mêmes et quelles institutions financières offrent le plus de produits éthiques de bonne qualité.

Il n'y a pas forcément de corrélation entre la qualité éthique des produits que la banque offre et sa responsabilité sociale (par exemple, sa politique d'investissement pour fonds propres, sa politique de réinvestissement dans l'économie réelle et locale, sa présence dans les paradis fiscaux...).

N'y a-t-il qu'à la banque qu'on puisse investir son argent de manière socialement responsable ?

Non, on peut par exemple prêter (une partie de) son épargne directement à une ASBL (qui a la possibilité d'émettre des obligations) ou investir dans une coopérative agréée par le Conseil national de la Coopération (CNC) qui garantit que la coopérative respecte plusieurs critères, notamment la limitation du dividende, le principe démocratique. Ces coopératives peuvent avoir une activité spécifique (par exemple le maraîchage bio) ou octroyer des crédits dans le Nord ou dans le Sud.

Le Réseau Financité publie une base de données des produits éthiques et solidaires, bancaires ET non bancaires. Certains de ces produits ont reçu un label Financité & FairFin qui certifie que ces produits financent des activités génératrices d'utilité sociale et/ou environnementale en se basant sur des critères sociétaux.

Comment juger de la qualité d'un fonds ISR ?

Ce n'est pas facile ! La qualité d'un fonds dépend de nombreux facteurs à prendre en compte et l’information nécessaire pour juger de cette qualité n'est pas toujours facilement accessible. Ça l'est d'autant plus en l'absence de toute norme légale. Heureusement, le Réseau Financité effectue ce travail de fourmi qu'il compile chaque année dans le présent rapport. Pour chaque fonds dit « socialement responsable », le Réseau Financité l'analyse et lui donne une cotation entre 0 et 4 étoiles.

N’hésitez pas à consulter notre base de données des produits financiers. Celle-ci répertorie l’ensemble des produits ISR disponibles sur le marché belge ainsi que leur cotation.

Infos complémentaires

Type de support: 

Langue: 

Français