Les multinationales veulent-elles se débarrasser de leurs actionnaires trop curieux ?