Marché : la crise pourrait être profitable à la microfinance.