Que reste-t-il des banques publiques, populaires, coopératives et mutualistes ?

20/06/2021
Average: 5 (2 votes)

Acteur majeur du sauvetage des banques lors de la crise de 2008, l’État joue, dans le secteur bancaire, un rôle qui reste assez difficile à cerner. Vingt-cinq ans après la disparition du Crédit communal, figure historique des institutions financières publiques belges, que reste-t-il des banques publiques, populaires, coopératives et mutualistes en Belgique ?

En quelques mots :

  • A la fin des années 1980, la Belgique connaissait une réelle diversité des prestataires de services bancaires : le pôle financier public, les banques populaires, coopératives ou mutualistes et les banques privées.
  • L’évolution structurelle du marché bancaire et sa régulation a gommé autant que possible les différences entre les banques.
  • La victoire des politiques publiques sur le marché autorégulateur est une condition existentielle pour le financement de la transition écologique et sociale, mais aussi pour la démocratie.

Infos complémentaires

Lieux: 

Type de support: 

Langue: 

Français