Temps et argent : de l'urgence de ralentir pour un retour des biens communs

24/12/2019
Average: 5 (2 votes)

La financiarisation croissante de l'économie génère des déséquilibres profonds. En prendre conscience  est une chose, en identifier le nerf de la guerre (le rapport au temps) en est une autre. Il devient alors possible de développer des alternatives crédibles, autour des notions de bien commun et de capital patient.

En quelques mots :

  • Notre système économique actuel n'est pas viable à long terme.
  • A la base de la crise, il y a notre rapport à l’argent et au temps.
  • En prendre conscience est une chose, développer des alternatives crédibles (et donc remettant en cause ce rapport) en est une autre.
  • Face aux urgences sociales et climatiques, il faut dépasser la vision à court terme pour retrouver le sens des biens communs développés sur du long terme.

Mots-clés liés: 

Thématiques liées: 

Infos complémentaires

Lieux: 

Type de support: 

Langue: 

Français